PNUD

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT

Représentant Résident : Abdoulaye Mar Dieye

01 B.P. 1747, Abidjan 01

Téléphone (225)   20 31 74 00 Fax : (225)  20 21 13 67/20 21 74 04

Email :  registry@undp.org

Site web en Côte d'Ivoire: http://www.ci.undp.org

Site web mondial:   http://www.undp.org

Masque zaouli de la région gouro 

     

              

PRESENTATION  GENERALE

Le PNUD est le réseau mondial du système des Nations Unies pour le développement, qui préconise le changement et relie les pays aux connaissances, expériences et ressources, afin de les aider à construire un monde meilleur. Le PNUD est dans 166 pays, les aidant à développer leurs propres solutions aux défis mondiaux et nationaux de développement. Ces pays renforcent leurs capacités locales, en s'appuyant sur le personnel du PNUD et son large éventail de partenaires. En Côte d'Ivoire, comme dans les autres pays, les ressources mises à disposition par le PNUD sont des subventions pour le développement.

LE PNUD EN COTE D’IVOIRE

Le PNUD-CI existe depuis 1962.  Le programme de coopération avec le Gouvernement de Côte d’Ivoire définit  le cadre stratégique de l’intervention du PNUD par rapport au programme de développement du Gouvernement de Côte d’Ivoire.

Ainsi, le Programme 2003-2007, d’un montant de 23 millions de US dollars  a été élaboré par le gouvernement en collaboration avec le PNUD et en consultation de l’équipe du système des Nations Unies dans le pays avec la participation de plusieurs structures nationales, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé et la société civile.

Son but principal  la promotion du développement humain durable, par la lutte contre la pauvreté, l’amélioration des conditions de vie et de santé, la promotion de l’éducation et du savoir, la bonne gouvernance et le renforcement des capacités nationales pour une intégration positive dans le processus de la mondialisation. Deux objectifs sont assignés au programme pays. A chacun de ces objectifs est rattaché deux axes stratégiques. Pour l’objectif 1 : Gouvernance, deux axes stratégiques : i) Promotion de la bonne gouvernance, des Droits de l’Homme, de la Paix et de la Sécurité et ii) Intégration positive du pays dans le processus de la mondialisation. Pour l’objectif 2 : Pauvreté, deux axes stratégiques : i) Contribuer à la réduction de la pauvreté et ii) Participer à la lutte contre le SIDA.

Ces axes stratégiques intègrent les Objectifs du Millénaire pour le  développement , tout en focalisant l’attention sur les domaines où le PNUD possède un avantage comparatif.  L’approche du développement basé sur les Droits privilégie la participation à tous les niveaux, la primauté du droit, la non discrimination, l’égalité, l’équité et la transparence dans la gestion des affaires publiques et privées. La problématique du genre est abordée  de façon transversale, de même que la promotion des NTIC comme un outil de développement national.  

Le principal interlocuteur du PNUD dans le pays est  donc l’Etat de Côte d’Ivoire. Des partenariats stratégiques et opérationnels sont également noués avec les partenaires et les organisations de la société civile. 

QUELQUES PROJETS/PROGRAMMES

Appui à la lutte contre la pauvreté - l’appui a pour objectif principal de contribuer à la lutte contre la pauvreté en Côte d’Ivoire, grâce à des conseils et orientations stratégiques en amont, et à la promotion d’initiatives au profit des pauvres sur le terrain

Projet d’appui à la sécurité urbaine à Abidjan (PASU) - le projet vise à réduire la violence urbaine de façon durable et à renforcer la capacité des maires d’abidjan et d’autres villes de côte d’ivoire à prévenir la violence. les treize communes du district d’Abidjan sont concernées par ce  projet, pour un budget total d’environ 2 milliards de F CFA  financé  et le Fonds de Contrepartie Ivoiro-Belge (1,1 milliard de F CFA), et le  PNUD (950 millions de F CFA).

 Appui au programme intégré de pérennisation des cantines scolaires  (PIP/CS) – Cet appui existe depuis 1999 après l’adoption, par le Gouvernement,  en 1998 d’une déclaration de politique pour le soutien aux cantines par la formulation du PIP/CS avec l’appui du PNUD et du PAM. D’autres partenaires, notamment le Japon, ont apporté leur soutien depuis lors, notamment le Japon. Ainsi, le Japon et le PNUD soutiendront  la pérennisation des cantines scolaires  dans le Grand Ouest où il est prévu la réouverture des cantines fermées en raison des évènements.

 Appui à la communication gouvernementale— Ce projet qui est financé par le PNUD (600 000 dollars) vise (i) à améliorer le niveau d’information du grand public, des professionnels des médias et des différentes composantes de la société civile sur les Accords de Linas-Marcoussis et d’Accra II ; (ii) à amener les différentes composantes de la société ivoirienne à s’impliquer de manière durable dans la mise en œuvre des initiatives visant la restauration de la paix et la réconciliation nationale ; (iii) à construire, développer et propager l’image d’une Côte d’Ivoire apaisée, consensuelle, fraternelle et solidaire, conformément aux engagements souscrits lors des Accords de Linas-Marcoussis et d’Accra II.

Appui stratégique dans les efforts de sortie de crise et de retour à la paix en Côte d’Ivoire par le biais de son Unité Post-Crise. Ce dispositif permet au PNUD de jouer un rôle de premier plan dans l’appui au Gouvernement dans le rétablissement de la paix, notamment sur les programme de DDR et de collecte des armes légères. L’appui apporté est à la fois stratégique, financier et technique/opérationnel. Les domaines principaux d’intervention de l’unité post-crise du PNUD sont : a) le rétablissement de la sécurité, b) les 4Rs et c) la Réconciliation Nationale et la Cohésion sociale. L’unité gère un portefeuille de projet d’environ quinze millions de dollars US. De même, le PNUD préside les travaux du Groupe Sectoriel Transition, Consolidation de la paix et à ce titre assiste le gouvernement dans ses efforts de sortie de crise.

Appui à la lutte contre le VIH/SIDA

 L’intervention du PNUD dans la lutte contre le VIH/SIDA amorcée depuis plusieurs années, se poursuit dans le cadre  du projet d’appui institutionnel au Ministère de la lutte contre le sida et les activités du groupe thématique SIDA en appui-conseils au Gouvernement. Cette intervention s’est renforcée à travers les activités du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA  dont le PNUD est le récipiendaire principal.

 

L’appui au MLS a abouti à la réalisation de 4 plans régionaux de lutte contre le VIH/SIDA pour un objectif initial de 5. De plus, 5 plans sectoriels prévus ont pu être réalisés dans le cadre de la promotion de l’approche multisectorielle. En outre, un plan intégré de communication a été élaboré pour faciliter les activités de la Direction de la Mobilisation Sociale du MLS. Des accords de coopération a été signés avec le MLS, la PSP et PNPC.

 L’objectif général de la subvention du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA est de réduire la prévalence, la morbidité et la mortalité de l’infection à VIH ou liées au VIH/SIDA. Cet objectif s’appui sur cinq (5) axes stratégiques majeurs qui sont : (i) la mobilisation communautaire, (ii) le conseil et dépistage volontaire, (iii) la prévention de la transmission mère-enfant, (iv) l’accès aux soins et (v) le renforcement des capacités pour l’appropriation par les institutions nationales. Pour la première année de fonctionnement de l’Unité de Gestion du Fonds Mondial (UGFM), on observe des résultats au niveau de la mobilisation communautaire, l’accès aux soins et le renforcement des capacités.

 

Cliquer pour ouvrir

Rapport du Projet Objectifs du Millénaire

 

Rapport National 2003 de la Côte d'Ivoire sur les OMD

Cliquer pour ouvrir

 

Cliquer pour ouvrir